Combien de temps d’arrêt de travail pour une entorse de la cheville ?

par | 7 mars 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cheville | Chirurgie de la cheville | Entorse | Ligamentoplastie

Une entorse de la cheville est un traumatisme plus ou moins douloureux pour le patient, selon la gravité de l’entorse. Pour une meilleure guérison, il est nécessaire de laisser la cheville au repos, mais combien de jours d’arrêt de travail peuvent être posés pour une entorse de la cheville ?

Définition d’une entorse de la cheville

Définition

Une entorse de la cheville est la rupture ou l’étirement des ligaments de la cheville. Elle survient après une glissade ou encore une mauvaise réception lors d’une activité sportive ou d’une activité sollicitant fortement cette articulation. Le pied fait alors une torsion brutale vers l’intérieur et un, deux ou bien les trois faisceaux qui composent le ligament latéral externe, sont touchés.

Différents types d’entorse de la cheville

Il existe différents types d’entorse de la cheville, selon la gravité du traumatisme.

  • Entorse légère (Pas de rupture, ni étirement. Douleurs variables.)
  • Entorse modérée (Un ou deux faisceaux étirés. Œdèmes, hématomes, douleurs après appui sur le pied.)
  • Entorse grave (Rupture complète d’un ou plusieurs ligaments. Œdèmes, hématomes, impossibilité de marcher et douleurs importantes.)

 

Dans quels cas ne peut-on plus pratiquer son activité professionnelle ?

Le patient devra parler de sa profession avec son médecin traitant afin qu’il évalue la nécessité d’un arrêt de travail ou non. Pour guérir parfaitement d’une entorse de la cheville, le patient devra garder son pied au repos. S’il exerce un métier physique lourd, il devra prendre un arrêt de travail pour maladie. Si le patient exerce un emploi qui sollicite énormément la cheville, son poste de travail pourra nécessiter une adaptation jusqu’à la totale rémission de l’entorse et une reprise progressive de son activité professionnelle est préférable.

 

Durée d’un arrêt de travail selon le type d’entorse

La durée d’un arrêt de travail dépend de l’activité professionnel du patient et de la gravité de son entorse.

Arrêt de travail : Travail sédentaire

Ainsi, pour un travail sédentaire (bureau, par exemple), l’arrêt de travail n’est pas nécessaire pour une entorse légère. Il sera de trois jours pour des entorses modérées ou graves.

Arrêt de travail : Travail physique léger

Pour un travail physique léger, avec des déplacements faibles et peu de charge à porter, l’arrêt de travail n’est pas nécessaire pour une entorse légère. Cependant, il sera de trois jours pour une entorse modérée et de sept jours pour une entorse grave.

Arrêt de travail : Travail physique modéré

Pour un travail physique modéré, avec des déplacements fréquents et un temps de stationnement debout élevé ainsi que des charges importantes à porter, l’arrêt de travail n’est pas nécessaire pour une entorse légère. Mais, il sera de sept jours pour une entorse modérée et de 14 jours pour une entorse grave.

Arrêt de travail : Travail physique lourd

Pour un travail physique lourd, avec d’importants déplacements, une station debout élevé et des charges lourdes à porter, l’arrêt de travail sera de trois jours pour une entorse légère, de 14 jours pour une entorse modérée et de 21 jours pour une entorse grave.

Dernières actualités du Dr Baudrier

Comment soulager un hallux rigidus ? Faut-il opérer

Comment soulager un hallux rigidus ? Faut-il opérer

Même s’ils entraînent tous deux une douleur du pied, il ne faut pas confondre la déviation du gros orteil, ou hallux valgus, avec l’arthrose du gros orteil, ou hallux rigidus. Ces deux pathologies étant différentes, savoir comment soulager un hallux rigidus répond...

lire plus
J’ai une entorse de cheville, dois-je dormir avec une attelle

J’ai une entorse de cheville, dois-je dormir avec une attelle

Le traitement conservateur d’une entorse de la cheville passe fréquemment par le port d’une attelle de jour comme de nuit. Mais cette attelle nocturne peut vite s’avérer inconfortable, amenant le patient à se demander s’il faut absolument dormir avec : qu’en est-il ?...

lire plus
Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Le tarif d’une opération du hallux valgus, sur Paris ou ailleurs, reste très variable : il dépend beaucoup de la technique, de la durée de la chirurgie et de la renommée du chirurgien spécialiste du pied et de la cheville, qu’il soit considéré ou pas comme le meilleur...

lire plus
Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

L’entorse de la cheville, définie par une lésion des ligaments articulaires, comprend différents stades de gravité selon le degré d’atteinte lésionnelle. Une entorse de cheville avec arrachement osseux constitue une entorse grave, impliquant une prise en charge de...

lire plus
Hallux valgus et vis qui ressort : que faire

Hallux valgus et vis qui ressort : que faire

Le traitement chirurgical d’un hallux valgus s’effectue le plus souvent par ostéotomie, le chirurgien orthopédique spécialiste du pied effectuant l’équivalent d’une à deux fractures pour réaxer le gros orteil. Pour stabiliser cette correction osseuse, certains...

lire plus