Entorse de cheville et douleur : combien de temps vais-je avoir mal

par | 4 février 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cheville | Entorse

La douleur de la cheville reste un signe majeur sur toute entorse, d’autant plus intense que cette entorse est grave. A juste titre, savoir combien de temps va durer cette douleur de la cheville interroge donc le patient : découvrez en effet pourquoi la durée de cette douleur est étroitement liée à sa capacité de guérison et le temps de cicatrisation des ligaments déchirés

 

D’où vient la douleur d’une entorse de cheville ?

 

Une entorse de la cheville se définit comme une lésion ou une rupture d’un des trois grands groupes ligamentaires stabilisant l’articulation : ligament latéral, ligament médial ou ligament tibia-fibulaire.

C’est l’intensité de la lésion ligamentaire qui définit le stade clinique de l’entorse : entorse bénigne de stade 1 si le ligament est distendu sans rupture, entorse moyenne de stade 2 si seules certaines fibres sont rompues et entorse grave de stade 3 si la déchirure des ligaments de la cheville est complète.

La douleur de l’entorse de la cheville associe deux composantes :

  • Une douleur inflammatoire, la plus importante, liée principalement à la déchirure du ligament, mais aussi aux éventuelles lésions des tissus avoisinants : lésion tendineuse, arrachement osseux, contusions musculaires…
  • Cette douleur inflammatoire associe les symptômes habituels de toute inflammation : rougeur, chaleur, douleur et tuméfaction (gonflement articulaire).
  • Une douleur neurologique, si de petits nerfs ont été étirés : cette douleur reste généralement anecdotique et secondaire.

 

Combien de temps dure la douleur selon le type d’entorse ?

 

Déterminer combien de temps va durer une douleur sur une entorse cheville s’avère toujours complexe, tant il existe des variations individuelles. Une règle simple peut toutefois être retenue : plus le processus de cicatrisation va être long, plus l’inflammation va persister, plus la douleur sera longue, même si elle s’atténue au fil du temps.

Tout facteur retardant le processus de cicatrisation va donc modifier la durée de la phase douloureuse :

  • État général du patient
  • Type de ligament atteint, un ligament large comme l’est le ligament deltoïde médial cicatrisant mieux qu’un faisceau fin comme ceux des ligaments externes
  • Bon respect des consignes d’immobilisation
  • Choix thérapeutique…
  • Paradoxalement, la douleur peut donc être moins marquée sur un traitement chirurgical précoce d’une entorse de la cheville.

En moyenne, on estime que la douleur d’une entorse de la cheville doit être idéalement terminée :

  • Au bout de 3 semaines sur une entorse bénigne
  • Au bout de 4 à 6 semaines sur une entorse moyenne
  • Au bout de 6 à 12 semaines sur une entorse grave. Même si une entorse de la cheville peut occasionner une douleur encore normale 2 mois après, toute algie après 6 semaines doit être réévaluée par un spécialiste du pied et de la cheville, afin de s’assurer de l’absence de complications.

 

Entorse de cheville : comment diminuer la durée de la douleur ?

 

Pour diminuer la douleur d’une entorse de cheville, le patient et le spécialiste de la cheville et du pied vont agir sur trois leviers :

  • La physiothérapie comme le froid local, la compression légère de l’articulation, la contention et l’immobilisation des ligaments, en y ajoutant éventuellement la stimulation TENS anti-douleur…
  • Le traitement médical, avec la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires, après avis médical
  • La stratégie thérapeutique, qui peut aller du traitement conservateur avec repos et exercices de kiné, jusqu’à la chirurgie.

C’est pourquoi toute entorse de la cheville, ou toute douleur persistante, doivent amener à consulter ce qui se fait de mieux comme meilleur chirurgien du pied et de la cheville. En effet, on estime que près d’1/3 des entorses de la cheville sont mal soignées, ce qui peut aboutir alors à une instabilité de la cheville ou à une arthrose chronique, véritables handicaps au quotidien.

Dernières actualités du Dr Baudrier

Hallux valgus : premiers signes évocateurs à surveiller

Hallux valgus : premiers signes évocateurs à surveiller

La fréquence du hallux valgus (10 % de la population), et son évolution souvent irréversible, font qu’il est intéressant de le prendre en charge le plus vite possible si l’on souhaite une réussite du traitement médical conservateur. Cela suppose d’être capable de...

lire plus
Quel lien entre hallux valgus et l’alimentation

Quel lien entre hallux valgus et l’alimentation

Ces dernières années, la nutrition a pris un rôle croissant en prévention et en traitement de nombreuses pathologies chroniques. Mais qu’en est-il du lien entre hallux valgus et alimentation : les données scientifiques correspondent-elles à ce qu’on lit parfois sur...

lire plus
Comment soulager un hallux rigidus ? Faut-il opérer

Comment soulager un hallux rigidus ? Faut-il opérer

Même s’ils entraînent tous deux une douleur du pied, il ne faut pas confondre la déviation du gros orteil, ou hallux valgus, avec l’arthrose du gros orteil, ou hallux rigidus. Ces deux pathologies étant différentes, savoir comment soulager un hallux rigidus répond...

lire plus
J’ai une entorse de cheville, dois-je dormir avec une attelle

J’ai une entorse de cheville, dois-je dormir avec une attelle

Le traitement conservateur d’une entorse de la cheville passe fréquemment par le port d’une attelle de jour comme de nuit. Mais cette attelle nocturne peut vite s’avérer inconfortable, amenant le patient à se demander s’il faut absolument dormir avec : qu’en est-il ?...

lire plus
Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Le tarif d’une opération du hallux valgus, sur Paris ou ailleurs, reste très variable : il dépend beaucoup de la technique, de la durée de la chirurgie et de la renommée du chirurgien spécialiste du pied et de la cheville, qu’il soit considéré ou pas comme le meilleur...

lire plus
Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

L’entorse de la cheville, définie par une lésion des ligaments articulaires, comprend différents stades de gravité selon le degré d’atteinte lésionnelle. Une entorse de cheville avec arrachement osseux constitue une entorse grave, impliquant une prise en charge de...

lire plus