Ligament de cheville déchiré : quels sont les symptômes

par | 27 janvier 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cheville

Le ligament de cheville déchiré s’avère une pathologie fréquente, puisqu’on estime le nombre d’entorses de la cheville à plus de 6000 cas quotidiens ! C’est pourquoi toute douleur de la cheville après un traumatisme doit amener le patient à savoir si le ligament de sa cheville est rompu ou pas, toute entorse nécessitant une prise en charge rigoureuse, si possible par le meilleur spécialiste de la cheville et du pied disponible.

 

Quelles conséquences à un ligament de cheville déchiré ?

 

La stabilité articulaire de la cheville est essentielle à tout bipède pour assurer sa stabilité statique (posture) et dynamique (marche, saut, escaliers…) …

La stabilité articulaire est l’addition des composantes osseuses (congruence de la pince bi-malléolaire), musculo-tendineuses (chaine postérieure) et ligamentaires (ligament collatéral latéral, ligament collatéral médial et ligament tibia-fibulaire). Toute lésion ligamentaire de type déchirure va donc avoir des conséquences sur la stabilité articulaire : c’est l’entorse de la cheville, conséquence le plus souvent d’une torsion externe du pied, qui déchire le ligament externe mis en tension excessive.

L’importance de la lésion ligamentaire détermine le type d’entorse :

  • Si le ligament est simplement distendu sans être déchiré, on parle d’entorse bénigne: elle représente 70% des cas
  • Si seules certaines fibres du ligament sont déchirées, on parle d’entorse moyenne
  • Si toutes les fibres sont déchirées, on parle alors d’entorse grave. Dans certains cas, elle peut s’accompagner d’un arrachement osseux sur le point d’insertion ligamentaire.

 

Comment se produit une entorse avec déchirure des ligaments de la cheville ?

 

L’entorse, qui se fait par une déchirure ligamentaire, reconnaît le plus souvent une cause traumatique, même s’il peut exister des facteurs favorisants comme une surcharge pondérale, une déviation des membres ou des troubles du collagène rendant les ligaments moins solides. La déchirure du ligament suppose que la force s’exerçant sur lui à un instant T dépasse ses capacités de résistance.

Il s’agit donc le plus souvent d’un mouvement anormal de torsion, avec deux grandes causes :

  • Un traumatisme direct sur l’articulation (choc violent, chute, coup accidentel, sport de contact type judo ou rugby, tacle au foot…)
  • Un traumatisme indirect sur la cheville (sport à pivot, port de talons hauts, troubles de l’équilibre…).

Il s’agit donc en principe d’un étirement excessif du ligament talo-fibulaire antérieur, faisceau du ligament latéral, soit par une hyper-amplitude du mouvement de la cheville, soit par un varus de l’arrière-pied avec talon qui rentre vers l’intérieur.

 

Comment reconnaître une entorse avec ligament de cheville déchiré ?

 

Le symptôme d’une lésion sur le ligament cheville dépend de l’importance ou pas de la déchirure, à la suite d’un traumatisme facilement identifié par le patient. Si la déchirure du ligament de la cheville est complète, les symptômes sont souvent accentués, avec parfois un hématome et en principe une douleur violente. Dans tous les cas, le patient doit consulter en urgence pour effectuer les examens d’imagerie médicale indispensables.

Dans un second temps, il est conseillé de prendre un avis auprès d’un meilleur chirurgien de la cheville et du pied pour savoir que faire. Si une entorse bénigne se guérit aisément avec un traitement conservateur rigoureux, une entorse grave implique parfois une chirurgie de la cheville, pour rétablir parfaitement la stabilité articulaire et supprimer le principal symptôme, la douleur.

Certains professionnels estiment qu’un tiers des ligaments déchirés de la cheville seraient mal soignés, avec risque à terme d’arthrose ou d’instabilité : raison de plus pour consulter au plus vite un chirurgien orthopédique spécialiste.

Dernières actualités du Dr Baudrier

Comment dormir après une opération de l’hallux valgus

Comment dormir après une opération de l’hallux valgus

La déviation du gros orteil avec formation d’un oignon, appelée aussi hallux valgus, s’avère une pathologie si fréquente qu’on estime à environ 70 000 le nombre d’opérations annuelles. C’est pourquoi la question de savoir comment dormir après une opération du hallux...

lire plus
Cheville instable et douloureuse : que faire et qui consulter

Cheville instable et douloureuse : que faire et qui consulter

Le patient atteint d’une cheville instable et douloureuse se demande souvent que faire et qui consulter, d’autant que sa qualité de vie au quotidien peut être fortement altérée. Découvrez ce que doit faire tout bon professionnel du pied et de la cheville pour prendre...

lire plus
Ligament distendu de cheville, que faire

Ligament distendu de cheville, que faire

La cheville, articulation entre la partie basse du tibia et du péroné et la partie haute de l’astragale au-dessus du talon, joue un rôle majeur dans la posture et dans le déplacement. C’est pourquoi tout ligament distendu, responsable d’un début d’instabilité de la...

lire plus
Hallux rigidus et sports : lesquels favorisent cette pathologie

Hallux rigidus et sports : lesquels favorisent cette pathologie

L’arthrose du gros orteil, ou hallux rigidus, se présente comme une pathologie chronique évoluant sur des mois voire des années, conséquence souvent d’activités sportives trop intensives. Face à un hallux rigidus, découvrez les sports interdits pouvant favoriser cette...

lire plus
Hallux valgus : existe-t-il un traitement sans chirurgie

Hallux valgus : existe-t-il un traitement sans chirurgie

La fréquence du hallux valgus fait que beaucoup de patients se retrouvent confrontés à un choix thérapeutique. Traitement de pharmacie ou traitement kiné du hallux valgus peuvent-ils empêcher une opération, et si oui, à quelles conditions ?   Quelles sont les...

lire plus