Lésion ostéochondrale du dôme talien : traitement et rééducation de la cheville

par | 4 juillet 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cheville | Lésion ostéochondrale

La lésion ostéochondrale du dôme talien engendre des douleurs handicapantes pour le patient et nécessite un suivi médical, voire une intervention chirurgicale. Zoom sur les traitements de cette pathologie de la cheville et sur la rééducation post-opératoire en cas de chirurgie.

Lésion ostéochondrale04

Qu’est-ce qu’une lésion ostéochondrale du dôme talien ?

Une lésion ostéochondrale du dôme talien, appelée aussi lésion ostéochondrale du dôme astragalien ou LODA, est une inflammation d’un des os de la partie postérieure du pied : le talus, anciennement appelé astragale. Le talus est situé entre le tibia et le talon, il sert à fléchir ou à étendre la cheville.

L’origine de la lésion peut être traumatique, causée par une entorse ou une instabilité de la cheville, ou bien être d’origine métabolique ou génétique. À cause des traumatismes dans la structure de l’os, le patient ressent des douleurs localisées à la cheville ainsi que des blocages dans l’articulation. Le LODA entraîne le pied vers l’intérieur de l’articulation, ce qui favorise l’usure des cartilages.

Les hommes sont plus touchés par les lésions ostéochondrales du dôme talien que les femmes et l’âge d’apparition du LODA est entre 20 et 50 ans. Un sportif a plus de risques de développer un LODA, car sa cheville est souvent très sollicitée, surtout s’il pratique un sport d’appui.

 

LODA : les différents traitements possibles

Le traitement médical

Pour une lésion ostéochondrale de la cheville, le traitement médical est généralement la première intention et peut être suffisant. Le praticien prescrit souvent des anti-inflammatoires, des antalgiques ainsi que le port d’une semelle orthopédique. Une injection d’acide hyaluronique ou de corticoïdes est aussi possible pour soulager la douleur.

Le traitement chirurgical

Devant l’échec du traitement médical, une chirurgie orthopédique par un spécialiste de la cheville peut être envisagée. Différentes techniques sont possibles, selon l’importance des lésions :

  • excision du cartilage et curetage de l’os malade
  • comblement par greffe osseuse
  • greffe de cartilage appelée aussi mosaïcplastie

 

Traitement chirurgical : la rééducation post-opératoire

Après l’opération, le patient doit porter une botte amovible orthopédique durant un mois minimum, afin de limiter l’appui de la cheville. Un traitement anticoagulant est obligatoire les deux premiers mois, des antalgiques et des anti-inflammatoires sont aussi prescrits pour diminuer les douleurs. Pour éviter un éventuel œdème, surélever régulièrement le pied sera nécessaire. Une fois que la cheville ne sera plus immobilisée, le kinésithérapeute pourra commencer les séances de rééducation.

Généralement, il faudra une dizaine de séances avec le kinésithérapeute afin de drainer l’œdème, travailler le schéma de marche et masser les cicatrices. Le kiné pourra utiliser les techniques de massages, d’étirements, de cryothérapie, de drainage lymphatique, d’exercices de marche, d’exercices de renforcement musculaire, etc. Des exercices d’auto-rééducation sont aussi dispensés par le kiné pour continuer l’assouplissement du pied à la maison.

Concernant la reprise des activités, le travail pourra être repris au bout de 1 à 3 mois, la conduite automobile peut être reprise au bout du deuxième mois. Le patient devra attendre entre 1 à 8 mois pour reprendre le sport, en fonction du type de sport pratiqué.

Dernières actualités du Dr Baudrier

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Le tarif d’une opération du hallux valgus, sur Paris ou ailleurs, reste très variable : il dépend beaucoup de la technique, de la durée de la chirurgie et de la renommée du chirurgien spécialiste du pied et de la cheville, qu’il soit considéré ou pas comme le meilleur...

lire plus
Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

L’entorse de la cheville, définie par une lésion des ligaments articulaires, comprend différents stades de gravité selon le degré d’atteinte lésionnelle. Une entorse de cheville avec arrachement osseux constitue une entorse grave, impliquant une prise en charge de...

lire plus
Hallux valgus et vis qui ressort : que faire

Hallux valgus et vis qui ressort : que faire

Le traitement chirurgical d’un hallux valgus s’effectue le plus souvent par ostéotomie, le chirurgien orthopédique spécialiste du pied effectuant l’équivalent d’une à deux fractures pour réaxer le gros orteil. Pour stabiliser cette correction osseuse, certains...

lire plus
Hallux valgus et arthrose : y a-t-il un lien de cause à effet

Hallux valgus et arthrose : y a-t-il un lien de cause à effet

L’association fréquente chez le même patient d’un hallux valgus et d’une arthrose du gros orteil (hallux rigidus) interroge légitimement sur un lien de cause à effet. En réalité, il peut exister un double lien entre ces deux pathologies du pied, tantôt direct, tantôt...

lire plus