Hallux valgus et vis qui ressort : que faire

par | 15 mars 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie du pied | Hallux Valgus

Le traitement chirurgical d’un hallux valgus s’effectue le plus souvent par ostéotomie, le chirurgien orthopédique spécialiste du pied effectuant l’équivalent d’une à deux fractures pour réaxer le gros orteil. Pour stabiliser cette correction osseuse, certains chirurgiens posent alors généralement une à deux vis, l’une sur la fracture du métatarse et l’autre sur la fracture de la 1 ère phalange : que faire en cas de rejet de ces vis ?

 

Quel problème pose une vis qui ressort après un hallux valgus ?

 

Même si elles sont rares, les complications du hallux valgus avec vis qui ressort sont toujours possibles.

Les problèmes posés par une mobilisation de vis diffèrent alors grandement du moment où il intervient après l’opération, selon que le processus de consolidation osseuse est correctement avancé ou pas. Même si l’on attend généralement 9 mois pour enlever les vis après une chirurgie de hallux valgus consolidé (ce n’est d’ailleurs pas systématique), on considère que la consolidation osseuse est obtenue en moyenne en 6 semaines : tout rejet de vis au-delà de ce délai aura donc des conséquences moins graves qu’en début de cicatrisation osseuse.

Selon les cas, la vis qui ressort va donc avoir différentes conséquences :

  • Douleur locale sur la zone du rejet de vis, d’autant plus forte que l’instabilité osseuse existe en cas de non-consolidation : la récupération fonctionnelle est alors compromise, n’atteignant pas l’objectif initial de la chirurgie du pied
  • Risque d’infection, en particulier si la vis vient affleure la peau et constitue une zone de frottement
  • Retard ou absence de consolidation osseuse, avec le risque de pseudarthrose

 

Quelles sont les causes possibles d’un rejet de vis ?

 

Lorsqu’un hallux valgus opéré aboutit à une vis qui ressort, chaque meilleur chirurgien du pied et de la cheville sait qu’il doit d’abord en comprendre les causes avant d’envisager le moindre traitement.

Il doit d’abord distinguer ce qui relève de l’aléa chirurgical, par définition imprévisible (retard de cicatrisation ou de minéralisation), de l’éventuelle imperfection technique, comme un défaut de positionnement des vis, une sur-correction des rayons osseux ou un défaut de taille des vis…

Il doit apprécier aussi l’état du tissu osseux, en vérifiant l’absence d’infection post-chirurgicale, de nécrose ou d’algodystrophie : dans ce dernier cas, un trouble de la micro-circulation peut favoriser une réaction inflammatoire anormale, pouvant conduire à des douleurs osseuses et un rejet de la vis.

Il doit enfin vérifier les conditions de la convalescence : défaut d’immobilisation, défaut de posture, exercices de rééducation inadaptés après le hallux valgus, choc sur la zone opérée…

 

Hallux valgus et vis qui ressort : qui consulter pour les retirer ou pas ?

 

Face à un hallux valgus avec vis qui ressort, le patient ne doit pas se demander qui consulter : il doit idéalement retourner voir son chirurgien orthopédique ou son remplaçant en cas d’absence. S’il souhaite un second avis sur son opération du hallux valgus, il a tout intérêt à choisir le meilleur chirurgien orthopédique du pied et de la cheville. Différents facteurs vont alors contribuer à la décision : consolidation osseuse, douleur facile à calmer ou pas, risque infectieux…

Selon les cas, il est en effet possible de retirer la vis, de retirer la vis tout en nettoyant l’articulation (arthrolyse) ou de remplacer la vis défaillante.

Dans tous les cas, une opération de hallux valgus avec vis qui ressort doit toujours amener à consulter rapidement un spécialiste du pied et de la cheville, pour avoir son avis et prévenir tout risque de complications.

Dernières actualités du Dr Baudrier

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Le tarif d’une opération du hallux valgus, sur Paris ou ailleurs, reste très variable : il dépend beaucoup de la technique, de la durée de la chirurgie et de la renommée du chirurgien spécialiste du pied et de la cheville, qu’il soit considéré ou pas comme le meilleur...

lire plus
Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

L’entorse de la cheville, définie par une lésion des ligaments articulaires, comprend différents stades de gravité selon le degré d’atteinte lésionnelle. Une entorse de cheville avec arrachement osseux constitue une entorse grave, impliquant une prise en charge de...

lire plus
Hallux valgus et arthrose : y a-t-il un lien de cause à effet

Hallux valgus et arthrose : y a-t-il un lien de cause à effet

L’association fréquente chez le même patient d’un hallux valgus et d’une arthrose du gros orteil (hallux rigidus) interroge légitimement sur un lien de cause à effet. En réalité, il peut exister un double lien entre ces deux pathologies du pied, tantôt direct, tantôt...

lire plus
Ligament de cheville déchiré : quels sont les symptômes

Ligament de cheville déchiré : quels sont les symptômes

Le ligament de cheville déchiré s’avère une pathologie fréquente, puisqu’on estime le nombre d’entorses de la cheville à plus de 6000 cas quotidiens ! C’est pourquoi toute douleur de la cheville après un traumatisme doit amener le patient à savoir si le ligament de sa...

lire plus