Hallux valgus et arthrose : y a-t-il un lien de cause à effet

par | 28 février 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie du pied | Hallux rigidus | Hallux Valgus

L’association fréquente chez le même patient d’un hallux valgus et d’une arthrose du gros orteil (hallux rigidus) interroge légitimement sur un lien de cause à effet. En réalité, il peut exister un double lien entre ces deux pathologies du pied, tantôt direct, tantôt indirect : découvrez pourquoi, et quelles conséquences en tirer en matière de prévention et de traitement du hallux valgus ?

 

Quelles sont les causes du hallux valgus et de l’arthrose type hallux rigidus ?

 

Hallux valgus et hallux rigidus désignent tous deux une pathologie du gros orteil du pied, appelé hallux, et qu’il ne faut pas confondre.

L’hallux valgus a un point de départ essentiellement osseux et ligamentaire, se traduisant par une déviation du gros orteil avec déformation de l’angulation métatarso-phalangienne 5, aboutissant à la formation d’un oignon.

Le hallux rigidus, comme toute arthrose du pied, a pour point de départ une lésion dégénérative du cartilage articulaire, aboutissant à sa destruction progressive avec douleur et baisse de l’amplitude articulaire.

S’il est donc clair que hallux valgus et arthrose se distinguent dans leur origine, on retrouve toutefois des facteurs communs dans les causes favorisant leur développement :

  • Âge, les lésions ostéo-articulaires s’aggravant au fil du temps
  • Surcharge pondérale, cette dernière augmentant les contraintes mécaniques s’exerçant sur la totalité du pied
  • Activités sportives, professionnelles ou personnelles (talons hauts), faisant que les contraintes mécaniques et les micro-traumatismes répétés sont plus marqués sur l’avant-pied…

C’est pourquoi il n’est pas rare de retrouver chez un même patient à la fois des lésions d’arthrose du pied ou du gros orteil, et un hallux valgus.

Il est donc recommandé de consulter un chirurgien orthopédique spécialiste du pied et de la cheville, pour bien distinguer dans les symptômes exprimés par le patient la part respective de chaque pathologie. En effet, leur traitement diffère, ce qui fait qu’une erreur de diagnostic sur l’origine de la douleur d’un gros orteil par exemple peut aboutir à un échec thérapeutique en cas de mauvaise interprétation.

 

Pourquoi un hallux valgus favorise une arthrose ?

 

S’il existe donc un lien indirect certain entre un hallux valgus et un hallux rigidus, il peut aussi exister parfois un lien direct, toute déviation du gros orteil pouvant favoriser le développement d’une arthrose du pied.

En effet, toute arthrose reconnaît une origine complexe, souvent poly-factorielle, mais où les micro-traumatismes répétés vont favoriser une forme d’usure prématurée du cartilage articulaire.

La déviation du gros orteil modifie profondément les forces de tension s’exerçant sur l’avant pied, avec deux mécanismes :

  • Une cause mécanique, la déviation du métatarsien empêchant un appui correct sur le bord médial du pied
  • Une cause douloureuse, toute inflammation du hallux valgus et de l’oignon incitant le patient à reporter son poids vers l’arrière du pied ou sur le côté controlatéral

Des contraintes mécaniques nouvelles vont alors apparaître sur certaines régions du cartilage, constituant un facteur majeur de développement d’une arthrose.

 

Comment éviter l’évolution en arthrose ?

 

Pour éviter une complication arthrosique, tout spécialiste du pied et de la cheville va agir à deux niveaux :

  • Sur le plan mécanique, il va chercher à rétablir un appui normal en favorisant une réaxation du gros orteil, par exemple avec des orthèses plantaires : c’est le rôle notamment du podologue et du kiné
  • Sur le plan algique, il va chercher à calmer l’inflammation du hallux valgus et de l’oignon en expliquant que faire, avec des antalgiques, de la physiothérapie ou des exercices pour renforcer les muscles de la chaîne postérieure : c’est le rôle principalement du médecin et du kiné

L’analyse d’un chirurgien orthopédique spécialiste du pied et de la cheville apporte alors une vraie plus-value, pour estimer les chances de guérison définitive sans opération du hallux valgus. Si celle-ci s’avère inévitable, mieux vaut l’envisager de manière précoce avant que n’apparaisse une arthrose souvent délétère et toujours irréversible. Une chirurgie précoce réalisée par tout meilleur chirurgien est aussi le gage d’une convalescence plus simple et plus courte.

Dernières actualités du Dr Baudrier

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Le tarif d’une opération du hallux valgus, sur Paris ou ailleurs, reste très variable : il dépend beaucoup de la technique, de la durée de la chirurgie et de la renommée du chirurgien spécialiste du pied et de la cheville, qu’il soit considéré ou pas comme le meilleur...

lire plus
Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

L’entorse de la cheville, définie par une lésion des ligaments articulaires, comprend différents stades de gravité selon le degré d’atteinte lésionnelle. Une entorse de cheville avec arrachement osseux constitue une entorse grave, impliquant une prise en charge de...

lire plus
Hallux valgus et vis qui ressort : que faire

Hallux valgus et vis qui ressort : que faire

Le traitement chirurgical d’un hallux valgus s’effectue le plus souvent par ostéotomie, le chirurgien orthopédique spécialiste du pied effectuant l’équivalent d’une à deux fractures pour réaxer le gros orteil. Pour stabiliser cette correction osseuse, certains...

lire plus
Ligament de cheville déchiré : quels sont les symptômes

Ligament de cheville déchiré : quels sont les symptômes

Le ligament de cheville déchiré s’avère une pathologie fréquente, puisqu’on estime le nombre d’entorses de la cheville à plus de 6000 cas quotidiens ! C’est pourquoi toute douleur de la cheville après un traumatisme doit amener le patient à savoir si le ligament de sa...

lire plus