Cheville instable et douloureuse : que faire et qui consulter

par | 6 janvier 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cheville

Le patient atteint d’une cheville instable et douloureuse se demande souvent que faire et qui consulter, d’autant que sa qualité de vie au quotidien peut être fortement altérée. Découvrez ce que doit faire tout bon professionnel du pied et de la cheville pour prendre en charge une cheville instable.

 

Comment un spécialiste définit une cheville instable ?

 

La cheville, qui correspond à l’articulation entre les os de la jambe (tibia et fibula) et celui du pied (os talus du talon), doit une grande partie de sa stabilité à sa forme osseuse de pince bi-malléolaire et à ses ligaments collatéraux situés de part de d’autre, du côté médial et latéral.

Pour le patient, l’instabilité de la cheville se définit comme une sensation d’insécurité, avec une cheville qui semble lâcher et se dérober lors d’un effort physique ou d’une simple marche. Compte tenu de l’importance de cette articulation tant statique (posture) que dynamique (marche, course, impulsion…), de nombreux gestes deviennent alors source de stress et de blessure potentielle.

Pour le chirurgien spécialiste de la cheville, cette instabilité articulaire se définit le plus souvent comme une atteinte ligamentaire, avec distension ou rupture partielle, souvent conséquence d’une entorse de cheville ayant mal cicatrisé, ce qui arrive dans environ un cas sur trois.

Plus rarement, il s’agit d’une instabilité constitutive de la cheville, soit car les ligaments sont naturellement trop lâches, soit car il y a des malformations osseuses assurant une mauvaise congruence de la pince « bi-malléolaire » constituée de la malléole externe sur l’extrémité fibulaire de la malléole interne sur l’extrémité tibiale.

 

Pourquoi consulter au plus vite un médecin spécialiste cheville ?

 

Consulter au plus vite un spécialiste de la cheville s’avère nécessaire compte tenu des symptômes et des complications fréquentes liées à cette instabilité de la cheville.

A court terme, une cheville instable et douloureuse augmente les risques de blessures au quotidien, avec une cheville qui tourne et qui supporte tout le poids du corps. Il existe donc, en plus d’un inconfort certain, un grand risque de fractures de la cheville ou d’entorse. Cette inquiétude permanente peut amener à l’arrêt de certains sports, et à un état de stress lors de la moindre activité physique.

A moyen terme, une cheville instable augmente les risques d’arthrose, suite aux micro-traumatismes répétés s’exerçant sur le cartilage articulaire.

L’articulation de la cheville va devenir de plus en plus douloureuse et de moins en moins mobile, pouvant conduire à terme à une arthrodèse de la cheville ou la pose d’une prothèse.

 

Quelle approche adopte un chirurgien du pied et de la cheville ?

 

La fréquence des complications impose d’adopter une démarche rigoureuse face à une cheville instable, pour savoir que faire. Nul besoin de faire appel à un ostéopathe spécialiste de la cheville : seul un médecin spécialiste du pied et de la cheville comme un chirurgien orthopédique, est à même de prescrire les examens complémentaires indispensables pour comprendre la cause (radiographie, IRM, arthroscanner…). L’objectif du bilan initial va être de caractériser l’instabilité de la cheville et son intensité, tout en définissant parfaitement ses causes (ligamentaires ou osseuses).

Face à une cheville instable débutante, la stratégie thérapeutique vise à renforcer l’articulation et à stabiliser le pied.

Un kiné va proposer de la physiothérapie et des exercices de réadaptation, pour renforcer les muscles de la chaîne postérieure et la proprioception.

Un podologue va conseiller une orthèse pour stabiliser la cheville, et des semelles adaptées pour améliorer l’équilibre proprioceptif.

Face à un échec du traitement conservateur, il est alors recommandé de consulter un chirurgien du pied, pour envisager si besoin une chirurgie de la cheville : l’expérience et l’expertise permettent alors de choisir la technique la plus adaptée à chaque patient, en associant si besoin plusieurs solutions techniques, parmi lesquelles la ligamentoplastie.

Dernières actualités du Dr Baudrier

Ligament de cheville déchiré : quels sont les symptômes

Ligament de cheville déchiré : quels sont les symptômes

Le ligament de cheville déchiré s’avère une pathologie fréquente, puisqu’on estime le nombre d’entorses de la cheville à plus de 6000 cas quotidiens ! C’est pourquoi toute douleur de la cheville après un traumatisme doit amener le patient à savoir si le ligament de sa...

lire plus
Comment dormir après une opération de l’hallux valgus

Comment dormir après une opération de l’hallux valgus

La déviation du gros orteil avec formation d’un oignon, appelée aussi hallux valgus, s’avère une pathologie si fréquente qu’on estime à environ 70 000 le nombre d’opérations annuelles. C’est pourquoi la question de savoir comment dormir après une opération du hallux...

lire plus
Ligament distendu de cheville, que faire

Ligament distendu de cheville, que faire

La cheville, articulation entre la partie basse du tibia et du péroné et la partie haute de l’astragale au-dessus du talon, joue un rôle majeur dans la posture et dans le déplacement. C’est pourquoi tout ligament distendu, responsable d’un début d’instabilité de la...

lire plus
Hallux rigidus et sports : lesquels favorisent cette pathologie

Hallux rigidus et sports : lesquels favorisent cette pathologie

L’arthrose du gros orteil, ou hallux rigidus, se présente comme une pathologie chronique évoluant sur des mois voire des années, conséquence souvent d’activités sportives trop intensives. Face à un hallux rigidus, découvrez les sports interdits pouvant favoriser cette...

lire plus
Hallux valgus : existe-t-il un traitement sans chirurgie

Hallux valgus : existe-t-il un traitement sans chirurgie

La fréquence du hallux valgus fait que beaucoup de patients se retrouvent confrontés à un choix thérapeutique. Traitement de pharmacie ou traitement kiné du hallux valgus peuvent-ils empêcher une opération, et si oui, à quelles conditions ?   Quelles sont les...

lire plus