Syndrome ou maladie de Haglund : le traitement kiné après l’opération

par | 21 février 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Maladie d'Haglund | Talon d'achille

La maladie de Haglund, appelé aussi « maladie du coureur » ou « pump bump », est une pathologie de l’arrière du pied qui touche particulièrement les coureurs. Ce syndrome peut être très handicapant au quotidien, le point ici sur la prise en charge chirurgicale et la rééducation kiné après l’opération.

 

Qu’est-ce que la maladie de Haglund ?

Le syndrome ou la maladie de Haglund est une inflammation localisée sur le bord postérieur du talon. Avec cette pathologie, l’os du talon, le calcanéum, présente une proéminence osseuse à l’origine d’un conflit entre le calcanéum et le talon d’Achille. Lors du chaussage, la pathologie est accentuée à cause de l’irritation sur 2 coussinets différents, l’un est situé entre le tendon et l’os, la bourse rétro-calcanéenne, l’autre se trouve entre la peau et le tendon, la bourse retro-achilléenne.

Les symptômes du syndrome de Haglund sont une bosse visible à l’arrière du talon, une douleur localisée, une rougeur ou un gonflement du talon et une irritation à l’endroit où l’excroissance frotte la chaussure.

 

Maladie d’Haglund : le traitement chirurgical

Après l’échec du traitement médical ou en cas de déformation trop prononcée, la chirurgie sera envisagée par le praticien. Lors de l’intervention, le chirurgien orthopédiste va corriger la déformation afin que le tendon d’Achille récupère sa mobilité.

Deux techniques principales sont utilisées par les praticiens. La première technique est la suppression de l’excès d’os responsable du conflit tout en intervenant sur le tendon, via un peignage ou une désinsertion / réinsertion, dans le cas où le tendon est très atteint. Cette résection osseuse s’effectue grâce à une incision classique ou bien par méthode percutanée.

La deuxième technique, choisie notamment dans le cas de pieds creux, consiste à pratiquer une ostéotomie pour sectionner l’os afin d’en modifier son aspect. Les fragments osseux sont ensuite maintenus, grâce à des vis, une agrafe, une plaque, etc.

 

Les gestes à appliquer à la suite de l’opération

  • Bien porter l’orthèse de marche durant 3 à 4 semaines.
  • Ménager des plages de repos du pied dans la journée en mettant le pied surélevé.
  • Protéger le pansement sous l’eau avec une housse de protection ou bien un sac plastique.
  • Respecter les consignes du chirurgien concernant l’arrêt de travail (de 3 à 8 semaines), la reprise du sport (de 3 semaines à plusieurs mois en fonction du sport), etc.
  • Aller aux rendez-vous post-opératoires prescrits par le chirurgien.
  • Réserver les consultations chez le kinésithérapeute, il faut souvent réserver plusieurs semaines à l’avance.
  • Ne pas prendre de vol long-courrier avant 4 à 8 semaines, à cause des risques d’embolie pulmonaire et de phlébite.

 

Syndrome d’Haglund : l’intérêt du kiné en post-opératoire

À la suite de l’opération, le chirurgien remet au patient un protocole de rééducation à suivre avec un kinésithérapeute pour une bonne évolution de la récupération et un résultat cicatriciel optimal. Généralement, une vingtaine de séances sont prescrites.

La rééducation post-opératoire avec un kiné présente beaucoup d’intérêt pour le bon rétablissement du patient. Les consultations vont permettre de réduire la douleur et d’améliorer la récupération du talon. Le kinésithérapeute va effectuer un travail postural ainsi que du renforcement musculaire, à l’aide d’exercices, de massages, d’étirements, etc.

Il va aussi prodiguer des conseils au patient, pour qu’il fasse les bons gestes dans telle ou telle situation. Il va également lui apprendre des exercices d’auto-rééducation pour que le patient puisse continuer de faire travailler sa cheville à la maison.

Dernières actualités du Dr Baudrier

Comment soulager un hallux rigidus ? Faut-il opérer

Comment soulager un hallux rigidus ? Faut-il opérer

Même s’ils entraînent tous deux une douleur du pied, il ne faut pas confondre la déviation du gros orteil, ou hallux valgus, avec l’arthrose du gros orteil, ou hallux rigidus. Ces deux pathologies étant différentes, savoir comment soulager un hallux rigidus répond...

lire plus
J’ai une entorse de cheville, dois-je dormir avec une attelle

J’ai une entorse de cheville, dois-je dormir avec une attelle

Le traitement conservateur d’une entorse de la cheville passe fréquemment par le port d’une attelle de jour comme de nuit. Mais cette attelle nocturne peut vite s’avérer inconfortable, amenant le patient à se demander s’il faut absolument dormir avec : qu’en est-il ?...

lire plus
Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Le tarif d’une opération du hallux valgus, sur Paris ou ailleurs, reste très variable : il dépend beaucoup de la technique, de la durée de la chirurgie et de la renommée du chirurgien spécialiste du pied et de la cheville, qu’il soit considéré ou pas comme le meilleur...

lire plus
Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

L’entorse de la cheville, définie par une lésion des ligaments articulaires, comprend différents stades de gravité selon le degré d’atteinte lésionnelle. Une entorse de cheville avec arrachement osseux constitue une entorse grave, impliquant une prise en charge de...

lire plus
Hallux valgus et vis qui ressort : que faire

Hallux valgus et vis qui ressort : que faire

Le traitement chirurgical d’un hallux valgus s’effectue le plus souvent par ostéotomie, le chirurgien orthopédique spécialiste du pied effectuant l’équivalent d’une à deux fractures pour réaxer le gros orteil. Pour stabiliser cette correction osseuse, certains...

lire plus