Ligament distendu de cheville, que faire

par | 27 décembre 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Ligamentoplastie

La cheville, articulation entre la partie basse du tibia et du péroné et la partie haute de l’astragale au-dessus du talon, joue un rôle majeur dans la posture et dans le déplacement. C’est pourquoi tout ligament distendu, responsable d’un début d’instabilité de la cheville, doit être pris en charge rapidement, afin d’éviter un déséquilibre de la chaîne postérieure : découvrez quand l’expertise d’un meilleur chirurgien du pied ou de la cheville s’avère conseillée ?

 

Quel est le rôle des ligaments de la cheville ?

 

La stabilité de la cheville est assurée à la fois par la congruence des os constituant l’articulation, mais aussi par un ensemble de ligaments venant renforcer l’extérieur de la capsule articulaire. Les deux plus importants sont les ligaments collatéraux :

  • Le ligament collatéral médial sur la face interne, ou ligament deltoïde, s’avère le plus épais et le plus résistant, avec un faisceau superficiel (deltoïde) et deux faisceaux profonds (tibio-taliens antérieur et postérieur)
  • Le ligament collatéral latéral côté externe est plus faible avec ses 3 faisceaux plus fins (ligament talo-fibulaire antérieur, ligament fibulo-calcanéen et ligament talo-fibulaire postérieur).

L’entorse de la cheville se caractérise par une distension de ses ligaments, pouvant aller jusqu’à leur rupture. Cette distension ligamentaire touche généralement la zone la plus fragile, à savoir le faisceau antérieur du ligament collatéral latéral. Une entorse stricto-sensu ne touche que les ligaments, sans atteinte osseuse ou cartilagineuse. C’est le niveau d’étirement qui permet de définir si l’entorse est bénigne ou légère (simple distension), moyenne (rupture de certaines fibres uniquement) ou grave (rupture ligamentaire complète).

 

Ligaments distendus de la cheville : comment les reconnaître ?

 

La distension ligamentaire caractérisant l’entorse de la cheville est très fréquente, puisqu’on estime à 6000 le nombre de cas quotidiens en France. L’importance de l’instabilité va être très dépendante du degré de distension.

Le plus souvent, le patient victime d’une entorse de la cheville reconnaît en premier un geste à risque, avec un pied qui part vers le dedans et se « tord ».  Ce mouvement dit de varus-équin va alors étirer le ligament collatéral externe de la cheville, le plus souvent sur son faisceau antérieur, avec ou sans rupture.

Plus la distension est importante, avec ou pas rupture, plus l’inflammation et les signes cliniques associés le sont :

  • Gonflement avec tuméfaction inflammatoire, et parfois hématome
  • Douleur, parfois très importante sur une entorse grave, pouvant faire penser à une fracture de la cheville
  • Limitation des mouvements et instabilité articulaire.

Il est important alors de consulter un spécialiste du pied et de la cheville pour effectuer un bilan complet et ne pas passer à côté de signes associés, comme une fracture du point d’insertion ligamentaire. Le plus souvent, un bilan clinique couplé à un bilan radiologique/ échographique / IRM suffit pour définir le type de distension ligamentaire, avec un examen complet.

 

Ligament distendu et entorse de la cheville : quel traitement ?

 

Dès suspicion de ligament distendu avec entorse de la cheville, le patient doit aussitôt prendre des mesures conservatrices :

  • Mise au repos du pied atteint
  • Application de froid pour calmer douleur et inflammation
  • Compression légère type strapping pour maintenir la stabilité de la cheville
  • Élévation du pied pour limiter la stase
  • Immobilisation
  • On parle aussi de protocoles RICE (Rest, Ice, Compression, Elevation) ou GREC (Glaçage, Repos, Elévation, Compression).

C’est ensuite le bilan lésionnel qui va déterminer le type de traitement :

  • Une entorse bénigne nécessite principalement du repos et une immobilisation
  • Une entorse moyenne demande en plus une rééducation fonctionnelle par un kiné pour renforcer les muscles, rétablir la stabilité articulaire et empêcher tout phénomène d’adhérences cicatricielles
  • Une entorse grave nécessite souvent une immobilisation longue ou une chirurgie de la cheville, soit par suture du ligament (avec ancrage à l’os), soit par ligamentoplastie pour remplacer les ligaments rompus.Demander l’avis d’un chirurgien orthopédique spécialiste du pied et de la cheville face à tout ligament distendu de la cheville permet ainsi d’éviter le risque de complication, comme une instabilité chronique de la cheville, souvent responsable alors d’un handicap quotidien majeur.

Dernières actualités du Dr Baudrier

Hallux valgus : premiers signes évocateurs à surveiller

Hallux valgus : premiers signes évocateurs à surveiller

La fréquence du hallux valgus (10 % de la population), et son évolution souvent irréversible, font qu’il est intéressant de le prendre en charge le plus vite possible si l’on souhaite une réussite du traitement médical conservateur. Cela suppose d’être capable de...

lire plus
Quel lien entre hallux valgus et l’alimentation

Quel lien entre hallux valgus et l’alimentation

Ces dernières années, la nutrition a pris un rôle croissant en prévention et en traitement de nombreuses pathologies chroniques. Mais qu’en est-il du lien entre hallux valgus et alimentation : les données scientifiques correspondent-elles à ce qu’on lit parfois sur...

lire plus
Comment soulager un hallux rigidus ? Faut-il opérer

Comment soulager un hallux rigidus ? Faut-il opérer

Même s’ils entraînent tous deux une douleur du pied, il ne faut pas confondre la déviation du gros orteil, ou hallux valgus, avec l’arthrose du gros orteil, ou hallux rigidus. Ces deux pathologies étant différentes, savoir comment soulager un hallux rigidus répond...

lire plus
J’ai une entorse de cheville, dois-je dormir avec une attelle

J’ai une entorse de cheville, dois-je dormir avec une attelle

Le traitement conservateur d’une entorse de la cheville passe fréquemment par le port d’une attelle de jour comme de nuit. Mais cette attelle nocturne peut vite s’avérer inconfortable, amenant le patient à se demander s’il faut absolument dormir avec : qu’en est-il ?...

lire plus
Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Hallux valgus : quelle prise en charge pour l’opération

Le tarif d’une opération du hallux valgus, sur Paris ou ailleurs, reste très variable : il dépend beaucoup de la technique, de la durée de la chirurgie et de la renommée du chirurgien spécialiste du pied et de la cheville, qu’il soit considéré ou pas comme le meilleur...

lire plus
Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

Entorse cheville avec arrachement osseux : que faire

L’entorse de la cheville, définie par une lésion des ligaments articulaires, comprend différents stades de gravité selon le degré d’atteinte lésionnelle. Une entorse de cheville avec arrachement osseux constitue une entorse grave, impliquant une prise en charge de...

lire plus